vendredi 22 septembre 2017

Cloisonner

Diviser pour régner,
subdiviser pour être encore plus puissant
et fragmenter pour avoir le pouvoir absolu.
Je viens semer mon grain de sel à cette citation de F. Herbert,
que Machiavel avait déjà traité, et d’autres, sûrement.




Pour moi, « fragmenter » est un synonyme de diviser.
À la place, et vu ce qu’il se passe actuellement,
j’écrirais plutôt « cloisonner », soit :
Diviser pour régner,
subdiviser pour être encore plus puissant
et cloisonner pour avoir le pouvoir absolu.

Diviser, puis subdiviser,
comme par exemple le fonctionnement par familles nucléaires,
puis cloisonner les cellules (contenant les subdivisions),
afin que leurs occupants ne communiquent pas directement entre eux,
qu’ils cessent de s’entraider, d’être solidaire, de se soutenir.

Exacerber la compétitivité, l’esprit sport, en chaque cellule,
en brandissant la carotte : « vous aussi vous pouvez être riche, devenir un winner ».

Il ne reste plus qu’à imposer une communication et des divertissements standards,
par le biais des divers médias, politiquement corrects,
et les personnes n’auront plus qu’à commenter
autour de cette communication formatée
par un Cerveau artificiel Central
programmé par les dirigeants et leurs supérieurs.

Contrôle absolu, pouvoir absolu.

Manipulation de masse aisée.




Diviser, subdiviser, puis cloisonner :
c’est la situation entre les richissimes et les pauvres et,
de plus en plus, la classe moyenne appauvrie,
c’est ce qu'il s’est mis en place dans le milieu professionnel,
c’est ce qu’il se passe entre français chrétiens et musulmans,
c’est ce qu’il se passe dans les campagnes entre agriculteurs respectueux
et agriculteurs cupides à la solde de l’Etat, etc.

Diviser, subdiviser, laisser les haines s’exacerber,
ne pas hésiter à tenir des discours qui enflamment les mépris archaïques,
accuser ceux qui dérangent, et cloisonner le tout.
Faire intervenir les diverses polices et armée.
Remettre de l’ordre pour le bien de tous.
Gloire aux dirigeants.

Le seul recours qu’il reste à chacun, dans ce système à cloisonnements :
faire appel à l’Etat et à ses diverses institutions,
devenant ordonnateur, médiateur, modérateur, conseiller, juge, bourreau,
parent, guide touristique, curé, amant (sexe-technologie), expert en tout.

Bip – bip les internautes.

🤖

_____________________________________

6 commentaires:

  1. Oui, cloisonner et chercher des responsables pour se défouler, c'est la façon de fonctionner aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne tombons pas dans le panneau. Vigilance (comme par exemple avec les détracteurs de Pierre Rabhi)
      ;)
      A + Virevolte

      Supprimer
    2. Aujourd'hui on arrive toujours à te faire passer des vessies pour des lanternes. (j'adore cette expression ! ;) Oui, oui, restons vigilants ! Quand une personne gêne par ces propos on s'empresse toujours de la discréditer, c'est efficace malheureusement !

      Supprimer
    3. Exactement.
      (J'aime bien aussi cette expression, d'autant que la symbolique de la lanterne est essentielle : se diriger à la lueur de sa propre lanterne = (pour moi) s'écouter, se questionner, laisser surgir du plus profond de soi sa lumière intérieure...)
      ;)

      Supprimer
  2. Eric,
    Je me sens totalement rasemblé quand je lis ton article, voir même multiplié car je ne suis plus seul à me dire que la division se multiplie.
    Ça existe en math au fait ça ?
    Thierry

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est que mathématique, sans aucun sentiment, morale.
      A + Thierry

      Supprimer