lundi 27 février 2017

Le groupe de l'inattendu

Je rêve de roulottes,
d'une tanière qui se déplace.

dimanche 26 février 2017

De la vérité

Là, j’y suis, je saisis 

Hop, c’est fini, passé, dépassé,
ce que j’ai perçu-compris n’est plus,
plus qu’un souvenir se déformant peu à peu.

Comme la vie, la vérité est mouvement incessant.

vendredi 24 février 2017

Des rebelles et révoltes

Frank Herbert a écrit :
Toutes les révoltes sont non seulement ordinaires,
mais mortellement ennuyeuses.
Elles sont toutes faites sur le même moule.
Leur principe moteur est la dépendance à l’adrénaline
ainsi que le besoin de pouvoir personnel.
Tous les révolutionnaires sont des aristocrates en chambre.
C’est pourquoi il m’est si aisé de les convertir.

Numérologie

Cet article, datant de novembre 2013,
était paru sur l’ancien site « Tarot-ressource »,
où la participation des internautes était proche du nul.
Ce propos a fait réagir et m’a valu quelques coms courroucés.
(Des passages traitant du Tarot ont été supprimés ou arrangés).

____________________________

Quitte à me faire quelques ennemis, je rédige cet article pour partager mon opinion
concernant l’emploi de la numérologie avec le Tarot, et de façon générale.

mercredi 22 février 2017

Non au voile, oui au masque


Un visage réfléchit le mouvement intérieur d’une personne,
parfois jusqu’à ses pensées.
Ses expressions (du visage) transcrivent l’humeur, l’état d’esprit,
les ressentis du moment, selon la sensibilité de la personne
et ce que laisse transparaître sa persona.

mardi 21 février 2017

Âme de souk, persona


Un masque dissimule.
Il dissimule l'expression du visage.

Masque en psychologie, « persona ».

Porter un masque, avoir quelque chose à dissimuler.

Dissimuler, étouffer l’élan de vie.

En société,
tous de porter des masques,
entourés de caméras et micros partout,
nous voulons tout savoir sur tout le monde,
et pouvoir épier sous les masques !
Paradoxal, n’est-ce pas ?

Quelle est l’intention sociétale dissimulée derrière cette nécessité,
toujours plus confirmée, pressante,
de nous faire porter à tous un masque de plus en plus similaire ?

Porter un masque afin de contenir et cacher ses émotions, ressentis.

Vouloir masquer l’impur, et s’y retrouver englouti !

Sans masque, pas besoin de s’espionner,
rien à cacher, difficile de tricher.

Aïe, certains y perdraient de leur superbe,
se retrouvant soudain comme chat trempé.




lundi 20 février 2017

Vivre en 2017, par Tmor

Pour se faire plaisir ou pour faire plaisir à quelqu'un,
Tmor a publié un livre attachant : Vie de chien,
éditions Lunatique.

Le format, la présentation, les dessins du coauteur,
et le texte de Thierry, le tout m'a charmé.

Le texte est concis, les mots claquent,
les personnages dessinés sont expressifs.

Concernant le contenu,
le fond est lucide,
la forme est poétique.

Plusieurs sujets à réfléchir,
qui bousculent, qui peuvent déranger ;
or, nous en avons besoin, en ce moment, d'être secoués,
ce que Thierry sait faire à la fois avec délicatesse
et à la fois avec un regard sans concession.


Un témoignage poignant, par deux auteurs,
sur notre mode de vie actuel, où tout peut basculer d'un instant à l'autre...



samedi 18 février 2017

Parler et agir

Je poursuis ici sur l’élan des Natifs d’Amérique, après avoir présenté les 4 accords toltèques.

Pour ceux ne voulant pas se prendre la tête, il existe un moyen de perfectionnement,
à la fois d’une simplicité désarmante et à la fois d’une efficacité tranchante,
celui d’appliquer une injonction, durant son quotidien,
deux mots issus de la sagesse amérindienne : « marches ta parole ».

vendredi 17 février 2017

Interdit de pisser

Je republie un texte, ci-dessous.
Je rentre de la ville et puis assurer que le contenu est tout-à-fait d’actualité,
peut-être davantage qu’en été 2015.

Je suis resté moins de deux heures en ville.
À la gare, des … ? (flics, mais de quel genre ?)
plaquaient un homme, très jeune, au sol.
Ils étaient au moins quatre sur lui, tous avec des gilets pare-balles et des armes.
Un autre groupe de flics tenait un gars semblant être le copain de celui à terre...

mercredi 15 février 2017

Successful fastprayer

… Vroummm... vroum, vroum, vvvrouuuummm….

Tout en vitesse se mènent nos existences, vroum,
sur les routes, sous terre, sur des rails, sur les eaux, sous les eaux,
dans les cieux, au-travers des montagnes, dans les cuisines, vrrouuummm.

En vitesse se dégrade le milieu naturel,
pendant que des machines encore plus "performantes" sont construites,
pour détruire toujours plus rapidement et en plus grande quantité.




Prions ensemble mes sœurs et frères, cousins et cousines :


Ô Satan

Toi que nous attirons,
sur terre comme au ciel ;

Toi qui ordonne depuis des millénaires
en les têtes de nos obscurs dirigeants ;

Délivre-nous au plus vite du Lien !

Ô Toi, Satanas,

Que Ta volonté soit faite, rapidement,
que Ton désir revêtisse ce qui est, instantanément,
que Ton ambition se réalise à la vitesse 5G, fibre optique.
 
Et que Ton œil ne se détourne pas de nous, pécheurs timorés.

Fasse que notre cupidité rende honneur à Ta démesure jouissive,
et que notre cœur se blinde à l’amour tout comme à la compassion,
et que notre esprit hémiplégique se conforme à Tes idéaux éclair-de-néons,
et que notre intellect devienne au moins aussi efficace que celui de Tes démons,
et que nos corps et volonté Te soient entièrement dévoués, mécaniquement.

Ô Satan,
qui est parmi nous,
qui hait en nous.

Ô Toi qui nous dé-crées ;
détourne notre élan naïf de la
Source,
et délivre-nous de la tentation de résister à Ton Œuvre d’infinie platitude.

Ô Satan

Ego Céleste régnant sur l’enfer terrestre,
que notre âme T’appartienne.

Âme-haine

(Pour Son plaisir, à répéter de plus en plus vite)




mardi 14 février 2017

De la spiritualité

La spiritualité, une notion tant vaste...
Plus absconse qu’évidente.

Matérialité-spiritualité. Matière-esprit.
La matière est concrète, tangible et solide. Elle s'appréhende avec logique.
Par contre, l’esprit est intangible, invisible, informe, capable d'illogisme.
On peut dire que l’esprit n’est qu’une notion,
une notion qui s’oppose à la matière visible.
L’esprit est une notion pour évoquer ce qui capte l'Intelligence.

lundi 13 février 2017

S'adapter ou réaménager ?

Peut-être parviendrons-nous à devenir humains
lorsque nous comprendrons et respecterons l’adaptation.
L’adaptation à l’environnement naturel, avant tout
(si cela est encore possible ?)
comme savent si bien le faire les derniers peuples dits primitifs,
qui, encore de nos jours, respectent la Nature sans causer de ravages.
Mais ces peuples disparaissent,
leur bon sens nous réfléchissant quelque chose d’insupportable.

samedi 11 février 2017

Juste un support, le Tarot

Introduction : Tarot et spiritualité

Cette publication est rangée sous « spiritualités »
car le Tarot est un instrument de l’Esprit.

Le Tarot est un support de projection,
servant à élargir la conscience de soi et du monde.

Conscience et connaissance partagent la même racine (latin).

jeudi 9 février 2017

La haine, un sentiment

Pas de haine, est-il répété un peu partout,
alors que nous, les blancs, les européens,
depuis plus de deux mille ans nous avons semé, partout en ce monde,
des graines de discordes, de violence, d’injustice et donc, de haine.

mercredi 8 février 2017

Une journée entière


Dans la vie, il y a le bon côté des choses,
c’est ce qui nous convient à ce moment-là ;
et, en ce bon côté se niche son contraire,
qui, par rapport au bon côté des choses,
devient la part mauvaise, l’indésirable.

lundi 6 février 2017

Quiz à éviter

Elle se montre d’une patience à toute épreuve, infinie.

De chacune de nos existences, elle en fait une affaire personnelle !

Elle porte à chacun une attention soutenue,
constante et d’une rare intensité.

Elle est toujours là.
Pas trop proche, jamais éloignée.
Discrète, au point de se faire oublier.
Il est absolument impossible de la regarder,
d’apercevoir ses éventuelles formes et apparences,
sans y laisser la vie, sans se laisser ravir.

Bien que nous la craignons plus que tout,
dans les pires situations ou en cas de grandes souffrances,
c’est à elle que s’adressent nos prières. Délivrance.
Elle représente l’ultime recours de chacun.

Elle est incorruptible, increvable,
probablement éternelle.

Elle peut se révéler cruelle ou douce.

Elle n’est ni raciste ni sectaire, apolitique, athée,
elle s’intéresse autant aux riches qu’aux pauvres,
aux SDF qu’aux PDG, aux enfants qu’aux vieux.

Elle intervient de façon attendue, parfois espérée,
comme de façon soudaine, sans logique,
sans cause mais avec effet irrémédiable.

Elle nous observe en permanence,
mais point ne nous influence,
n’intervenant pas dans nos affaires,
sauf pour y mettre un terme, définitif.

Elle est l’unique à pouvoir garantir la nouveauté,
un autre chose, une existence différente. Libération.


____________________________

samedi 4 février 2017

Les quatre accords toltèques

Témoignage 

On dit que les chats ont neuf vies.
J’y crois car, durant mon existence, j’en ai eu plusieurs, de vies.

C’est durant l’une de ces vies que je suis devenu un guerrier.
Suivre la voie du guerrier est un choix personnel,
un engagement que l’on passe avec soi-même.

jeudi 2 février 2017

Sunajanus

Dieu Janus (des Romains) s’est retiré,
après avoir remonté le mécanisme annuel.
Et les jours, les saisons, de continuer à défiler,
apportant beautés, changements et nouveautés
aux communs des mortels aveugles et sourds
(aux beautés, changements et nouveautés).






 Viendra un Dieu inconnu.
Sunajanus est son nom.

Ellil se trouve directement connecté à l’âme de la Terre,
La ressentant dans sa chair.

Ellil voit, en plus des passé et avenir,
le Dessein de l’Informe dans le ciel,
Ellil a épousé l’Intention.

Ellil est Sunajanus,
une entité formée par l’Avant et l’Après,
l’Essence de la matière et l’Intention de l’esprit.



L’Essence contient vie.
Se retourner vers le passé permet de comprendre.
C’est du futur que nous apprendrons.
L’Intention est mouvement intelligent.

Tu n’es plus ce que tu pensais être,
et pourtant tu en résultes.

Tu es ce que tu es.
 Tu deviens tout ce que tu choisis et décide-agis.
Tu seras selon comme tu es et te comportes, là, maintenant
.


____________________________

mercredi 1 février 2017

Qui, pluriel ou singulier ?

S’observer et se questionner.

Que ou qu’est-ce qui permet de réfléchir ?

Qui questionne et qui répond en soi-même ?

Qui pense pendant que je suis en train d’écrire ces mots,
et qui ressent le besoin de les écrire ?

Qui, en moi, aime ou n’aime pas ?
Est-ce une seule voix, toujours la même,
ou sont-elles plusieurs voix, à évaluer ?

Qui m’insulte (« t’es nul ») ?
Qui juge et condamne ?
Qui se sent victime ?
Qui gratifie ?

Qui sait et dit la vérité,
et qui ne sait pas, disant n’importe quoi ?

Qui, combien de qui s’inquiètent en moi,
ce qui génère de l’angoisse sans motif direct ?
Et, qui s’efforce de rassurer, réconforter ?

Qui geint, qui rit, qui raille ?

Qui est défaitiste,
qui est utopiste ?

Qui se replie, invoquant l’isolement ?
Qui, au contraire, ne demande qu’à s’exhiber ?

Qui désire du pouvoir ?

Qui obéit ?
Qui se révolte ?
Qui fantasme ?
Qui rêve ?

Qui chante, en ce moment ?

Combien sont en moi ?
Qui commande en mon vivarium de voix intérieures ?
Y a-t-il lien et communication entre mes divers moi-protagonistes ?
 
Y a-t-il continuité entre les divers moments et épisodes formant mon existence ?
 
Suis-je, au fond de moi, une seule et unique personne, entité ?

Qui, que, puis-je devenir ?