samedi 9 septembre 2017

Histoire de Ge

Ce résumé très bref de l'histoire de notre Terre, Ge,
est tiré du livre de G. I. Gurdjieff, Récits de Belzébuth à son petit-fils.



Ge n’avait pas fini de se solidifier,
elle en était à la phase finale,
lorsqu’une comète ou un astéroïde (ou autre) la percutât.

Le choc fut si violent que des morceaux de notre planète,
dont une part importante, furent expulsés dans l’espace.

La grosse part fut prise dans l’atmosphère, lorsqu’elle retomba sur Ge :
et la Lune fut.

NB : G. I. Gurdjieff a écrit cela à la fin des années 1920.
Il se trouve qu’en 2015, les scientifiques ont officialisé cette possibilité !*

Ensuite (il est question de milliards d’années),
Ge a subi encore cinq catastrophes et cataclysmes majeurs.

Après la seconde grande catastrophe,
sur une immense île, des tribus ont formé une société,
une civilisation intelligente (dit avec nos mots d’aujourd’hui)
qui s’organisa et fit d’importantes découvertes notamment scientifiques.
Nous en avons tous entendu parler telle une légende : Atlantide.

Pour autant que l’Atlantide ait existé, cela signifierait que l’intellect,
la part du néocortex de notre cerveau (de la tête),
a commencé à se développer bien avant -20'000 ans !

Le troisième cataclysme a provoqué un bouleversement géographique :
plusieurs îles, dont le continent Atlantide, furent englouties,
alors que d’autres terres émergeaient.

Non seulement certains Atlantes vivaient ailleurs que sur leur continent,
mais il y eut des survivants.
Note : G. I. Gurdjieff ne précise aucune date.
Suite au cataclysme soudain et violent, au fil du temps,
trois groupes d’humains constitués d’Atlantes (à l’intellect développé),
ont construit des villes organisées.
Agriculture, élevage, armées et savants.
Un regroupement avait construit dans la région de l’actuel désert de Gobi.
Un autre regroupement s’installa dans la région du désert de Karakoum.
Un autre regroupement devint un centre culturel dans l'actuel désert du Sahara.

Au fil des siècles, chacune de ces civilisations a atteint son apogée,
avec une capitale culturelle et commerciale réputée.

C’est étonnant : ces trois civilisations se sont fait engloutir par les sables !
(Pas en même temps, si j’ai bien suivi l’ordre chronologique non daté).

Les survivants du désert de Gobi sont partis, ensuite, vers la Chine.

Les survivants du désert de Karakoum se sont séparés :
un groupe s’est rendu vers la vallée de l’Indus,
et l’autre groupe vers l’Anatolie et la Mésopotamie.

Les survivants du désert du Sahara se sont répandus :
certains autour du Nil (les premiers Egyptiens),
et les autres se sont répartis dans l’Afrique Centrale.


Pour autant que l’Atlantide et d’éventuelles autres civilisations postérieures aient existé,
cela signifierait que l’on nous raconte n’importe quoi sur la Préhistoire,
avec la découverte du feu, les hommes de cavernes, l’Âge de pierre, etc.
Extraits de Wikipédia :
La Préhistoire est généralement définie comme la période comprise entre l’apparition
de l’humanité et l’apparition des premiers documents écrits,
même si cette définition n’est pas sans poser des problèmes.
Elle se divise en deux parties, le Paléolithique (l'âge de la pierre taillée)
et le Néolithique (l'âge de la pierre polie).
(…) L’apparition de l’écriture, vers 3’500 ans avant notre ère,
comme critère marquant la fin de la Préhistoire est problématique à plus d’un titre :
- celle-ci n’apparaît pas à la même date dans toutes les zones géographiques ;
- il existe des sociétés n’ayant pas adopté l’écriture, dont la tradition orale est très forte, comme certaines civilisations d’Amérique précolombienne ou d’Afrique subsaharienne, qui ont peu de choses en commun avec les sociétés préhistoriques.

C’est D. Quinn qui paraît avoir raison :
avant environ -10'000, la plupart des humains étaient des « primitifs »,
des « Ceux-qui-laissent », par choix et volonté de vivre de la sorte ;
et il y avait, également, quelques villes organisées,
mais uniquement dans certaines régions du globe
(il n’y avait pas le Net, en ce temps-là).
Un peu comme en 1492, lorsque les conquistadors ont envahi l’Amérique :
la plupart des Natifs étaient des tribus Ceux-qui-laissent,
mais il y avait aussi des sociétés organisées, comme les Incas, les Mayas, etc.


Remarque : pendant la période de ces derniers dix mille ans,
l’Egypte est l’empire qui a duré le plus longtemps.
Israël est celui qui a duré le moins longtemps,
puisque à peine ils ont commencé à bâtir leur empire, qu’ils se faisaient envahir.


Pour revenir à Ge,
G. I. Gurdjieff pense que certaines montagnes,
notamment l’Himalaya, seraient « anormalement élevées »,
et ce depuis la cinquième grande catastrophe.
Il n’en dit rien de plus.

Nous savons (selon les très estimés et indubitables scientifiques)
que la Terre n’a pas encore terminé sa formation, son développement soit,
qu’elle en est encore à sa phase croissante.
Est-ce que ces montagnes anormalement hautes laissent présager
une sixième catastrophe, un nouveau bouleversement géographique ?

Si oui, cela pourrait expliquer nos agissements autodestructeurs.
En fait, nous donnerions un coup d’pouce à Ge, sans en avoir conscience.
G. I. Gurdjieff a précisé dans son livre : nous croyons avoir de la volonté
et décider de la marche du monde,
alors que des forces supérieures, cosmiques,
ne cessent d’influencer nos comportements…

Quelque chose dépasse notre entendement,
il vaut mieux, selon moi, en avoir conscience.
______________________________________

Liens

* Site "Maxisciences", article et vidéo expliquant la création de la Lune.
* Daniel Quinn, notamment "Issue à notre portée".
____________________________________________________

2 commentaires:

  1. Eric,
    Surprenant de prémonition en effet.
    Il y a tant à lire !
    Thierry

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'où l'intérêt d'un résumé en 2 pages.

      G. I. Gurdjieff tenait cela de la "Tradition ancienne"
      (= tradition orale ?)
      Avant l'écriture, certains savaient déjà ce que nous prenons pour des découvertes scientifiques uniques et incroyables par la grâce de la technologie.
      Mais ...?
      Comment faisaient nos plus lointains ancêtres pour savoir tout cela sans ordi ni méga-téléscopes ni électricité ni avoir détruit la planète... ??
      :)

      Bon soir Thierry

      Supprimer