vendredi 25 août 2017

Neuf nombres, quatre couples (II)

De l’essai précédent, vibration des nombres, ressort qu’un nombre, le 9,
se trouve situé au centre supérieur du cercle de l’ennéagramme.
Le nombre 9 peut être considéré comme complet, entier, car sans opposé.
Les huit autres nombres apparaissent par paire d’opposés : 1-8, 2-7, 3-6 et 4-5.

Remarquons que chaque paire d’opposés aboutit au nombre 9 :
1 + 8 = 9 ;
2 + 7 = 9, etc.


Rappel : les opposés ne sont pas forcément des ennemis en conflit.
Ils deviennent ennemis que s’ils ne parviennent pas à trouver une complémentarité.
Les opposés sont complémentaires ou sinon, rivaux ou encore, indifférents.
Cela implique le fait de chercher les axes ou points de rencontre favorables entre les opposés,
afin de parvenir à un fonctionnement riche et harmonieux.
Concrètement, par exemple, la femme est l’opposée de l’homme de par ses énergies ;
mais hommes et femmes ne sont pas, pas forcément, ennemis ou rivaux,
au contraire puisque, ensemble, ils peuvent fonctionner mieux,
l’un apportant sa particularité à l’autre.



D’un côté du spectre – à un bout, un extrême – se trouve l’exact contraire,
l'opposé, à ce qui se trouve de l’autre côté du spectre.
Le spectre entre les opposés représente le champ des possibles.
Quelle voie allons-nous y suivre ?


Quatre couples et un nombre complet


Sur l’ennéagramme, en vue verticale, les points 1 à 4 font face aux points 5 à 8.
Peut-être que les uns ne sont que reflet des autres ?

D’un côté, sur la droite, les degrés 1 à 4 marquent un mouvement descendant,
alors que le mouvement devient ascendant sur le côté gauche, marqué par les degrés 5 à 8.

En numérologie, les quatre premiers nombres sont plutôt liés à la matière, à la terre ;
le nombre 5 ouvre au ciel, et les quatre nombres suivants sont plus spirituels,
c’est-à-dire que depuis le nombre cinq, on tente de s’élever des lourdeurs terrestres,
ce qui correspond au courant ascendant, évolutif.

Le neuvième point de l’ennéagramme est tout à fait particulier,
n’entrant pas dans cette confrontation des opposés ;
or, même les points particuliers 3 et 6 sont pris dans le champ des antagonismes.
9 se trouve en plein centre, en haut, où il ferme le processus, le cercle,
en cas de réussite (si l’élan n’a pas fléchi en cours de développement).


À savoir :
en divisant un nombre par 7, on tombe toujours sur cette suite : 1, 4, 2, 8, 5, 7
qui se répète à l’infini. De la sorte, 1/7 = 0.142857142857...
2/7 = 0.285714285714...
Remarquons que dans ce mouvement répétitif les nombres 1 et 2
démarrent leur propre enchaînement du mouvement (après le 0),
ce qui n’est pas le cas des nombres suivants.
3/7 = 0.428571... Notons, cela me semble important,
que c’est le nombre 4 qui démarre l’enchaînement du nombre 3.
3 contient déjà les vibrations du 4. On peut penser que 3 est 4.
4/7 = 0.571428... Même remarque que pour le nombre 3 : 4 annonce le 5
(pourtant, comme nous allons le voir, ils sont opposés !)
5/7 = 0.714285... Du nombre 5 se dégagent les vibrations de 7.
6/7 = 0.857142... En le nombre 6 vibre le nombre 8.
8/7 = 1.142857... En 8 vibre le maître-nombre (nombre particulier) 11.
Dans le Tarot, 11 marque le centre du jeu des 22 images, 11 se complétant lui-même (11 + 11 = 22).
9/7 = 1.285714... Le nombre 9 contient ou prépare à l'étape 12
(12 démarre un nouveau cycle, dans le Tarot, un processus de développement intérieur).

À relever : les nombres 3, 6 et 9 n’apparaissent pas dans l’enchaînement
du mouvement répétitif (1, 4, 2, 8, 5, 7).

À savoir : tout nombre divisé par 9 se voit confirmé dans son essence.
Je m’explique :
1/9 = 0.111...
2/9 = 0.222...
Et ainsi de suite jusqu’à 8/9 = 0.888...
(Pour les intéressés au Tarot : une fois atteint le nombre 10,
le diviseur 9 renvoie au nombre suivant, ainsi : 10/9 = 1.111...
11/9 = 1.222...)


Les opposés et leur nature énergétique

Commençons par le bas du schéma, symboliquement par ce qui nous raccroche
à la terre, aux choses concrètes et aux affaires matérielles.

Les nombres 4 et 5 se trouvent chacun à l’opposé dans le spectre d’action.
Sur le cercle de l'ennéagramme, ils sont proches l’un de l’autre.
Le nombre 4 symbolise le contrôle sur les affaires matérielles,
alors que le nombre 5 sensibilise au sens, aux valeurs, que l’on prête à l’existence.
À un bout du spectre, 4 est purement cartésien, logique, calculateur et stratégique ;
à l’autre bout, 5 sensibilise aux affaires célestes soit, morales et spirituelles.

Remarque : ces deux nombres, 4 et 5, insufflent le désir de puissance,
par le pouvoir que procurent les richesses matérielles et/ou la renommée (4),
et par le pouvoir de l'abstraction, de l’érudition, des sciences et savoirs (5).


Les points particulièrement sensibles aux influences (extérieures et intérieures)
3 et 6 s’opposent l’un à l’autre.
Le but d’un travail sur soi consiste à relier les points 3 et 6 et 9
(prise de conscience de son fonctionnement et efforts d’ajustement, de rééquilibrage, etc.)
Sur le plan de l’être, nous avons vu que 3 et 6 représentent des sortes de récepteurs d’impulsions
extérieures et intérieures (stimuli et tentations extérieurs, ainsi que passions intérieures).
Selon l’ennéagramme : en chacun de nous, ce ne sont pas la raison et le sentiment
qui sont en conflit incessant, mais plutôt le corps (3) et l’émotion (6)
.
Toutefois, on peut entendre « sentiment » comme « impression générale » soit,
ce qui émane du corps perceptif-instinctif et de l’émotion ; en ce cas,
on peut dire que sentiment et raison forment un couple d’opposé.


Le couple de nombres 2 et 7 forment également un champ d’opposés.
D’un côté le doute profond (2) et de l’autre, l’arrogance du vainqueur (7).
D’un côté une femme (la Papesse, dans le Tarot) et de l’autre côté du spectre,
un homme (un prince, dans le Chariot).
D’un côté la passivité physique et l’activité intérieure (réflexion), avec le 2 ;
et de l’autre côté l’activité physique et la passivité intérieure, avec le 7.
Deux est considéré comme étant le premier nombre agissant (le 1 étant encore neutre).
Sept est souvent considéré comme exprimant une réussite.


Il reste les nombres 1 et 8 avec d’un côté, la spontanéité durant l’action
ou l’impulsivité et l’insouciance (1) ; et de l’autre côté, l’arrêt de l’action
afin de penser et soupeser le pour et le contre (8), ce qui est activité intérieure.
Le 8 exprime le besoin de faire un tri entre l’utile et le superflu,
entre le sain et le malsain, entre le juste (pour soi) et le mensonge.
Telle une graine, le nombre 1 contient l'essence et l'élan du projet (processus).
1 découle de l’absolu (dont le nombre neuf révèle la nature, dans l’ennéagramme).
Le nombre 8 symbolise la perfection maîtrisée. En péjoratif, l’immobilité.
Le piège de la perfection réside dans la volonté de vouloir maintenir les choses telles quelles,
et de la sorte de se fermer à la suite des événements soit, de stagner.
Le nombre 8 permet de poursuivre au 9 (dans le meilleur des cas),
ou sinon il annonce une chute ou une perte, un déséquilibre.


Le nombre 9 invite à lâcher-prise afin de ne rester centré que sur l’essentiel.
Le nombre 9, dans l’ennéagramme, vient clore le cercle (du processus).
Symboliquement, ce nombre exprime un état de crise, de remaniement, ou de deuil
(d'affaires et liens affectifs à se détacher, évalués et triés au stade précédent 8).
9 invite de la sorte à se ressourcer et à progresser, à avancer.

Le nombre 9 devient, est, le 1 (en cas de répétition du processus)
ou le 10 (en cas de démarrage d'un processus nouveau).

________________________________________

Liens
* Juste un support, le Tarot (essai sur les polarités, cette fois des vingt-deux nombres
marquant les arcanes majeurs du Tarot, ses 22 images allégoriques).

__________________________________________________

3 commentaires:

  1. j"avoue que je ne comprends pas tout mais c'est rudement intéressant ! les chiffres sont fascinants ! je ne connaissais pas les répétitions lors des divisions, ni même les résultats étonnants de la division d'un chiffre par 9 ! et ça me conforte dans l'idée que le 9 est un très bon chiffre !
    J'ai appris récemment la technique avec les doigts de la main pour se souvenir de la table des 9 .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est que j'y ai associé le Tarot.
      Je tente de comprendre par moi-même,
      car ce que j'ai trouvé sur la science des nombres me laisse perplexe.
      (Sans parler de l'ennéagramme, qui reste mystérieux)
      Au fond, c'est simple : c'est comme le jour et la nuit,
      ou en photo avec le négatif : chaque nombre à son pendant, opposé,
      sauf le 9.
      J'espère que ce jour a été plus clément, Virevolte ;)

      Supprimer
    2. Oui, ça a été mieux aujourd'hui ! ;) Merci ! Un problème dont je ne peux pas parler sur la toile mais ça va rentrer dans l'ordre doucement enfin j'espère ...
      Le tarot, je ne connais vraiment pas grand chose, mais j'aime bien lire tes articles.

      Supprimer