mercredi 20 décembre 2017

La contrariété du civilisé

On aimerait tant n’être qu’entre civilisés,
surtout à cette époque de l’année.

Ça fout mauvaise conscience de fêter la consommation
en pensant aux enfants des pays en guerre,
et aux affamés, aux exploités, etc.

On aimerait tellement n’être, et naître, que gentil.
Mais…,
il y a plusieurs mais.

Mais ce n’est pas de ma faute si…
Mais c’est à cause de… si…


On serait courtois s’il n’y avait pas de nuisible,
comme les immigrés, les noirs, les arabes,
les fainéants, les assistés sociaux,
les réfractaires aux réseaux,
les opposants au régime,
les fumeurs de joints,
et les écolos ;
sans parler des renards,
et des forêts où se cachent les méchants primitifs,
indifférents aux produits high-tech et autres "nouveautés"
nous faisant progresser sur la voie du courtois pressé.

Tant de nuisibles,
pourquoi Bon Dieu ?





On serait gentil si on avait des milliards,
et une paille en or pour sniffer la coke,
un verre en cristal pour le champagne,
un cigare à écraser dans un cendrier en ivoire,
et de l’héro pour parvenir à dormir et oublier les incivilités,
entre les cuisses d’une jeune, belle, gentille et docile personne.

On serait fairplay si on avait des esclaves,
pour travailler, faire notre vaisselle,
nous sucer… les restes du repas,
pendant qu’on "communiquerait" avec les autres sivilisés
de moyens de rendre docile les moins-que-rien,
en postant des vidéos drôles de leur ignorance,
et de leur méritée punition humiliante,
avant de convenir d’une soirée commune, à niquer,
en toute hygiène et entre gens de mérite bancaire approuvé.

On serait gentil comme on s’efforce de le paraître,
mais y a toujours un moment où ça bascule,
à cause des mendiants et des manifestants.
C’est rageant.

Avoir pris la résolution d’être gentil
et agir tout le contraire,
c’est agaçant.

Je serais gentil si l’autre agissait selon mes idées,
sans me contrarier.

Mais y a plein de femmes.
Les hommes seraient gentils s’il n’y avait pas de salopes bandantes.


De la gentillesse, pour dissimuler la Bête en nous,
de la politesse, pour contenir notre haine,
de la courtoisie, pour contenir notre capricieuse colère,
un comportement civil, pour masquer nos déviances et pièges,
des actes retors et stratégiques, pour stimuler notre insatiable avidité.

Et des œillères, pour ne pas voir le résultat de nos choix de citoyens votants.


Heureusement, nous avons maintenant des modèles de référence
en les personnes de E. Macron et C. Estrosi, des gentils autoproclamés.
Y a plus qu’à faire comme eux, en les imitant.

Bientôt,
sous peu,
nous serons tous gentils,
et pour l’éternité, « vie infinie »,
God Gueule et Fesse Bouc y veillent également,
en rêvant-calculant un monde de gentils immortels.

_______________________________________

Liens
* Choix des gentils
* Limites du pacifisme
* Vilenie, péril

_______________________

8 commentaires:

  1. Salut,
    a chacun ses pas, tolérance et toutes c'est connerie. Le rire tue la peur...
    Bref, un petit clip pour se détendre :)))
    https://www.youtube.com/watch?v=eb63V8vTrZI
    Merci pour tes textes et a bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rire, et un zeste d'amour,
      pour les Kasso's, et les autres.
      :))
      Salut Cres-le-détendu

      Supprimer
  2. Salut

    un petit tour en dehors d'EKLA pour souhaiter un Joyeux Noel

    vraiment pas pratique les blogs d'ailleurs ou il faut montrer tant de pattes blanches et qui me découragent de commenter

    dans ce monde merveilleux
    tout le monde il est beau tout le monde il est gentil
    donc je vais faire mon gentil et dire que tout va vraiment bien et beau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) agréables moments à toi aussi,
      Juste bien et beau

      Supprimer
  3. Rebonjour,
    je viens faire de la pub, si je peux dire, l'autogestion c'est possible....

    https://www.youtube.com/watch?v=GkKdeaDyNqA

    Allez zouh a++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Interdire les rave sauvages...
      Plus "ils" interdisent, plus cela se déroulera underground, en cachette.

      2 ou 3 phrases entendues :
      - "si t'as besoin de rien, tu deviens dangereux pour le système"
      - "moins tu peux faire de choses, mieux ce sera (pour le système)"

      A + Cres

      Supprimer
  4. Eric,
    T'as raison parfois faut appeller un chat un chat, non mais !
    Mais quand on le retourne ça fait tach...
    Thierry

    RépondreSupprimer